L’Autorité de la concurrence remet en cause la position dominante de Nespresso

Capsule de café compatibleSaisie par les sociétés Ethical Coffee Company (ECC) et DEMB (Maison du café) pour abus de position dominante, l’autorité de la concurrence a demandé à Nespresso France (groupe Nestlé) de modifier ses pratiques pour permettre d’ouvrir davantage le marché français des dosettes à café.

Nespresso s’est donc engagé à communiquer à ses concurrents les modifications techniques apportées à ses machines à café qui les rendraient incompatibles avec les autres capsules.

Il a également promis de supprimer les entraves techniques et commerciales qui visent à dissuader les consommateurs d’utiliser d’autres capsules que les leurs. En conséquence, les conditions de garanties des machines vont être étendues pour couvrir également les cas d’utilisation de capsules compatibles.

L’Autorité de la Concurrence rendra en juillet ses conclusions , et estimera si ces engagements « sont suffisants et pertinents » pour permettre de lever les barrières à l’entrée et au développement des autres fabricants de capsules compatibles avec les machines à café Nespresso.

Cette action remet en cause fondamentalement les modèles propriétaires, bien au delà des machines à café.